La stérilisation de votre chat

La stérilisation permet d’éviter la surpopulation, fléau bien présent au Québec et bien perceptible dans nos refuges. Une chatte non stérilisée peut être responsable, par sa descendance, de la naissance de 20000 chatons par an, ce qui n’est pas à négliger.

Que votre chat reste à l’intérieur de la maison ou qu’il sorte à l’extérieur, la stérilisation a plusieurs bénéfices pour votre chat. Chez le chat mâle, la castration empêche généralement le marquage territorial. Celui-ci sera donc moins tenté d’envoyer des jets d’urine dans son environnement. Les chats mâles fertiles font également une urine qui dégage une odeur très forte, qui disparaît avec la castration. Chez la femelle, la stérilisation diminue grandement les risques de tumeurs des glandes mammaires (dans la plupart des cas malignes chez le chat) et empêche une potentielle infection de l’utérus, en plus d’enrayer les désagrément comportementaux (miaulements, vocalisations, urines à l’extérieur de la litière) liés aux périodes de chaleur qui surviennent 3 à 4 fois par année.

Nous procédons à la stérilisation vers l’âge de 6 mois chez nos chatons, soit avant la maturité sexuelle. Chez la femelle, la chirurgie consiste en l’ablation de l’utérus et des deux ovaires. Chez le mâle, la chirurgie consiste quant à elle au retrait des deux testicules. Votre chat sera hospitalisé à la clinique pour une période de 12 heures. L’intervention chirurgicale est de courte durée et nous veillerons à lui assurer une anesthésie générale des plus sécuritaire. La convalescence est de courte durée, entre 7 et 14 jours.  Pendant cette période, votre chat ne doit pas lécher sa plaie et doit rester au repos. Les points de sutures, lorsque présents, seront retirés après 12 à 14 jours.

Pendant son anesthésie générale, une micropuce sous la peau pourra être installée. Cette dernière permet d’identifier votre chat dans tous les refuges et établissements vétérinaires. Contrairement à une médaille, qui peut être retirée ou perdue, la micropuce est permanente et ne peut être égarée. Tous les chats allant à l’extérieur devraient être micropucés afin de les identifier et d’éviter qu’ils ne soient considérés comme des chats errants. Le taux de réussite en cas de perte ou de fugue est également augmenté considérablement lorsque l’animal est micropucé.