Hygiène dentaire chez le chat

Saviez-vous que la majorité des chats souffrent d’une maladie parodontale? En effet, plusieurs chats accumulent rapidement du tartre et développent de la gingivite assez tôt dans leur vie. En l’absence de soins préventifs, cette maladie encore trop sous-estimée peut entraîner de graves conséquences sur la santé globale de l’animal.

Plaque dentaire

Après chaque repas, des milliers de petites particules de résidus d’aliments s’agglutinent et forme un mince film translucide sur les dents. Il s’agit de la plaque dentaire. Combinée à des bactéries, celle-ci se solidifie pour former le tartre, d’où l’importance de la retirer à tous les jours. En effet, la plaque met environ 24h à se solidifier en tartre, et c’est ainsi que de jour en jour, une mince couche de plaque qui durcit par-dessus la précédente crée l’accumulation de tartre.

Tartre

Lorsque le tartre est solidifié sur la dent, seule une prophylaxie dentaire sous anesthésie générale par un vétérinaire peut l’enlever totalement. Parfois, le tartre est si abondant qu’il couvre la dent entièrement et s’élève jusque sur la gencive. À l’aide d’instruments à ultrasons, le tartre peut être retiré de façon sécuritaire pour l’émail, et peut faire un meilleur travail pour aller déloger les bactéries qui se sont immiscées sous la gencive. Évidemment, ce type d’intervention ne peut se faire sur un animal éveillé.

Gingivite

La gingivite est en fait la gencive qui réagit aux bactéries de la bouche. L’inflammation, la rougeur, la résorption et les saignements sont ce qui caractérisent les grades de gingivite. Puisque la barrière buccale est affectée, elle est donc plus perméable aux bactéries qui peuvent emprunter la circulation sanguine de l’animal et aller se loger ailleurs dans l’organisme, ce qui pourra causer d’autres infections concomitantes.

Prévention

Pour éviter ces tristes conséquences, il est fortement recommandé d’entreprendre de la prévention avec votre animal dès son plus jeune âge. Commencer à lui manipuler la bouche avec vos doigts est une méthode toute en douceur. Ainsi, la brosse à dents sera sans doute mieux acceptée par la suite par votre chat. Le brossage de dents est la meilleure prévention que nous pouvons offrir à notre animal à la maison grâce à l’action mécanique de la brosse et enzymatique de la pâte à dents. Les gels antiseptiques sont aussi de bons choix généralement bien acceptés, mais ne sont pas aussi efficace qu’un bon brossage vu l’absence de l’action mécanique. Une bonne option de prévention est d’opter pour une diète dentaire. Celle-ci répond aux besoins de maintien d’un chat adulte et aide à la santé buccale par une action mécanique et enzymatique. Le brossage de dents et une diète dentaire sont deux
incontournables pour une prévention complète.

Causes/prédisposition

Certaines races de chats comme le Sphynx, le Rex et les chat brachycéphales (Himalayens, Persans, etc.) ont plus tendance à développer du tartre de façon précoce. Mais avec une bonne prévention, nous retarderons le premier détartrage. Si un animal est nourri avec de la canne exclusivement, il aura tendance à développer du tartre plus rapidement, vu l’absence d’action mécanique sur les dents.

Symptômes / Étapes maladie parodontale

Outre le tartre et la gingivite, le premier symptôme que les propriétaires remarquent chez leur compagnon est une mauvaise haleine. […] Dans les pires cas, nous pouvons observer une mobilité des dents, un abcès dentaire (pus accumulé entre la dent et la gencive) ou encore de la lyse (destruction) osseuse au niveau de la racine de la dent (visible avec des radiographies dentaires).

Traitements

Pour retirer le tartre qui s’est accumulé au fil des années, un seul moyen efficace existe : le détartrage sous anesthésie générale. Au moyen d’un appareil à ultrasons, comme chez le dentiste pour les humains, le vétérinaire ou la technicienne vient briser tous les calculs de tartre présents sur les dents. Ensuite, avec un détartreur plus fin, il procède au détartrage sous- gingival afin de retirer les bactéries qui se sont faufilées sous la gencive. Puis, vient le polissage des dents qui a pour but de protéger et garder l’émail de la dent fort et en santé. On termine la procédure par un rinçage de la gueule avec un liquide antiseptique buccal. Toutefois, si des dents présentent des lésions et qu’elles sont douloureuses, en médecine vétérinaire, contrairement à la médecine humaine, ces dents sont extraites. La convalescence se passe généralement très bien pour l’animal même si celui-ci a subi plusieurs extractions dentaires. En effet, avec une diète ramollie (en canne et/ou nourriture humidifiée) ils peuvent très bien s’alimenter le temps de la convalescence ou à long terme s’il y a eu des extractions majeures. Faites bien attention de toujours vous fier à une clinique vétérinaire pour effectuer un détartrage, ils sont les seuls qualifiés et formés pour faire cette procédure (c’est la loi!).